«Collectif et esprit de groupe»



Le coach étoilé semble avoir parfaitement préparé son coup pour la finale de la ligue des champions même s’il se méfie terriblement des Egyptiens.

La prestation mi-figue, mi-raisin de l’Etoile dimanche, face à l’EOGK, ne vous inquiète-t-elle pas à quelques jours de la finale de la coupe d’Afrique?
Ecoutez, je vais être franc. Je pense qu’une telle rencontre n’aurait jamais dû être programmée à sept jours d’une finale continentale. La FTF aurait dû prendre exemple sur son homologue égyptienne qui a reporté, à une date ultérieure, le match Nadi Al Ahly- Masri prévu lundi dernier.
D’autre part et pour en revenir à votre question, je voudrais bien croire que les joueurs pensaient davantage à la finale qu’à ce match de championnat. Je suis d’ailleurs persuadé que les données ne sont pas les mêmes et que, face à Nadi Al Ahly, mes joueurs seront supérieurement motivés.

Que pensez-vous de votre adversaire d’aujourd’hui?
Ce serait presque une lapalissade que de dire que le Nadi Al Ahly est une équipe très complète. Renforcée en début de saison par l’apport de cinq ou de six joueurs d’Al Ismaïlia, l’équipe égyptienne est considérée actuellement comme la meilleure équipe d’Afrique. Son point fort réside dans son esprit offensif et dans le potentiel technique de tous ses éléments. J’espère cependant qu’on parviendra à lui poser des problèmes à Sousse.
En effet, il nous faut rester solide défensivement et nous  efforcer de récupérer le ballon le plus haut possible pour les empêcher de développer leur jeu habituel.
Je le redis encore une fois : l’esprit de groupe doit prévaloir.

Estimez-vous que le fait de jouer l’aller à Sousse constitue pour vous un desavantages ?
Je ne le pense pas, car nous pouvons faire la différence sur notre terrain. Il suffira de jouer vite à une seule touche pour rapidement arriver devant les buts adverses. Il s’agira alors pour mes attaquants de savoir profiter de toutes les opportunités qui leur seront offertes, d’autant que les Egyptiens seront privés de leur excellent stopper, suspendu pour avoir écopé de son deuxième avertissement.

Mais comment comptez-vous appréhender cette rencontre?
Avec beaucoup de détermination, avec enthousiasme.  Il ne s’agit pas pour nous de monter à l’attaque, une fleur au chapeau, au risque de dégarnir nos arrières, mais plutôt de faire preuve de beaucoup de rigueur en défense, de rapidité en attaque, mais sans tomber dans la précipitation ou l’énervement.
Le match se joue sur quatre-vingt-dix minutes et durant toute cette période, nous devons être vigilants et faire preuve de cette force de caractère, de cette volonté sans faille qui caractérisent l’équipe.
Je le répète encore, le football n’est pas une science exacte et la valeur d’une équipe dépend avant tout de la manière avec laquelle elle abordera la rencontre.

Quel est le score qui vous ferait plaisir?
Je crois qu’une victoire, même par un but à zéro, sera déterminante pour la conquête du titre, car à l’extérieur, mes joueurs ont prouvé qu’ils pouvaient évoluer aussi bien et peut-être même mieux que sur leur terrain.

Raouf Ben Aali, La Presse (journal Tunisien)

 
Page précédente

Plan du site  -  Recherche  -  Recherche sur le forum  -  Besoin d'aide ?  -  Contacts
Copyright © 2003 - 2009   www.bazdarevic.net