Mécha Bazdarevic :



Mécha Bazdarevic a très gentillement répondu aux questions posées par les supporters de l'Etoile du Sahel.


Avant de signer à l’Etoile tu entraînais Istres qu’elle bilan tires-tu de ton passage la bas ?

Mécha : C’est un bilan très très positif !!! On a réussi une monté en L1 que le club attendait depuis 85 ans.
L’année suivante l’on a fait 6 mois de L1, l’on était pas du tout ridicule vu nos moyens, avec deux recrues de qualités dès le début de saison le club aurait sans doute pu faire mieux.
Ensuite j’ai quitté le club car avec le président on avait plus la même philosophie. Malgré l’arrivé de 4 recrues mon successeur n’a hélas pu faire mieux et le club a plongé au classement.


Connaissais-tu certains joueurs de l’ESS avant de signer ?

Mécha : Je connaissais 3 joueurs qui sont partis et puis quelques autres joueurs dont deux trois jeunes espoirs. Il me tarde de découvrir tous les autres joueurs de cette équipe qui a beaucoup de qualités


Que penses-tu des moyens et des infrastructures du club ?

Mécha : C’est un club qui a un vrai potentiel et qui veut bâtir une base encore plus solide pour l’avenir, il y a aussi un centre d’entraînement en finition .
Financièrement et sportivement c'est un club qui a du potenciel, il peut devenir l’un des tous meilleurs clubs du continent.


Tu n’as signé que pour un an renouvelable…

Mécha : Oui je ne voulais pas que le club s’engage plus, si les dirigeants ne sont pas contants de moi ils pourront ainsi trouver une autre solution facilement.
Mais tu le sais je suis quelqu'un de fidèle, avec Sochaux j’avais signé pour un an et j’y suis resté 10 ans, j’espère faire de même avec l’Etoile.


Certains supporters ont lu dans une interview récente que tu venais à l'Etoile du Sahel pour oublier la trahison de Sochaux, est ce le cas ?
Te sens-tu vraiment concerné par les résultats de l’étoile ?

Mécha : Je n’ai jamais dis cela, c’est le journaliste qui n’a pas du bien retranscrire mes propos.
L’étoile du Sahel m’a contacté alors que j’étais libre, l’étoile est un grand club, j’ai énormément de plaisir de signer la bas. C’est un honneur pour moi !!!
Les supporters vont se rendre compte de mes intentions des les premiers jours. J’espère qu’ils seront très heureux de mon énergie et de mon professionnalisme, ils apprendrons naturellement à me faire confiance.


Comment vas-tu t'y prendre pour juger ton groupe et préparer l'équipe au mieux pour les prochaines échéances ?

Mécha : L’entraîneur et les personnes qui sont déjà en place au club vont bien sur m’aider, le club a aussi mis à ma disposition les cassettes des matches.
Mais pour me rendre compte par moi-même les premières séances d’entraînement seront très importantes.


Que penses-tu de la perle du Sahel, Sousse ? Aimes-tu l’endroit ?

Mécha : C’est une très très jolie ville, j’y étais déjà venu deux fois, la première fois avec Jean Fernandez lors du recrutement de Santos, la seconde fois quelques jours l’année pour voir des matchs.
Sousse c’est aussi une ville de football, une ville qui vibre pour le football, c’est l’une des raisons qui m’a fait choisir l’ESS.


Quel est ta tactique de jeu préférée ?

Mécha : C’est le 4-4-2, avec un jeu collectif.


Est-ce que tu crois en la chance en Football ?

Mécha : Je croie surtout dans le travail, mais c’est vrai qu’il y a toujours un paramètre de chance et de réussite qui fait que le score bascule de ton coté.
Mais j’insiste c’est surtout le travail qui compte.


Que penses-tu des erreurs d’arbitrage, considères-tu que cela fasse partie du jeu ?

Mécha : Oui cela fait partie du jeu, on peut quand même espérer que les erreurs d’arbitrage ne sont pas intentionnelles, même si sur certains matches un doute peut toujours exister…


En espérant que cette situation n’arrivera pas, est-ce que tu sais conserver ton calme et ton "sang froid" dans les moments délicats quand le public est furieux d’un résultat ?

Mécha : Je pense que oui. Dans ma carrière de joueur j’ai eu des publics ambitieux et parfois forcement furieux d’un résultat, je sais garder mon calme dans ses moments la.
Mais le public doit toutefois rester fidèle au club dans les moments facile comme dans les moment difficile.


Si lors d'un match l'adversaire n'est pas très fort, prend-tu le risque de jouer l'offensif ou optes-tu pour la prudence et le jeu défensif ?

Mécha : Je m’appuis toujours sur le collectif.
Un match peut toujours se gagner avec un bon collectif, il faut bien sur s’adapter et profiter des circonstances et des faiblesses de l'adversaire, mais ce n’est pas bon changer de tactique du tout au tout.


Si lors d'un match important où seul la victoire peut faire l'affaire ton équipe est menée au score par un but, choisira-tu de jouer le tout pour le tout et de miser sur l'attaque pour revenir au score ?

Mécha : Dans ces cas la il faut bien sur prendre des risques, quand on a plus rien a perdre, mais sans pour autant faire n’importe quoi.


As-tu quelques chose à rajouter ou à dire aux supporters de l’Etoile.

Mécha : Oui, je souhaite leur dire que l’étoile du Sahel est un grand club avec un grand public, Je sais que les supporters de l'ESS sont fidèles et exigeants et j’espère vraiment être à la hauteur de leurs exigences.

Questions des supporters de l'ESS.
Propos recueillis par l'equipe du site pour www.bazdarevic.net

 
Page précédente

Plan du site  -  Recherche  -  Recherche sur le forum  -  Besoin d'aide ?  -  Contacts
Copyright © 2003 - 2009   www.bazdarevic.net