«Un challenge excitant»



Spectateur attentif du match ESS-USM arrêté à la 22e minute, le nouvel entraîneur de l’Etoile Bazdarevic nous donne ses premières impressions

Vous revoilà à Sousse pour la seconde fois…

En effet, je suis venu à Sousse il y a cinq ans pour négocier le transfert de Santos à Sochaux. Mais cette fois-ci, c’est différent. J’ai une grande envie d’entraîner. Les négociations avec M. Jenayah se sont bien déroulées et ont fini par aboutir.

Me revoilà donc à Sousse pour entraînner l’un des plus grands clubs africains. Ce sera pour moi un challenge excitant d’entraîner un club aux grandes ambitions.


Avez-vous une idée précise sur l’ESS?

J’en suis au stade de la découverte. J’ai le temps pour évaluer mes joueurs.

J’aurais certes voulu avoir une idée plus précise sur mon groupe face à l’USM, mais malheureusement, le match a été arrêté.


Que représente pour vous le fait de prendre en main l’Etoile?

Ce que je souhaite, c’est réussir la Ligue des champions et remporter le titre national, titre raté in extremis la saison écoulée par le club.

Pour y parvenir, je pense qu’il est indispensable de regarder vers le haut. C’est vrai que je suis quelqu’un d’ambitieux mais en football, il faut toujours s’armer d’une grande dose d’humilité.


Avez-vous pensé aux renforts?

Comme je vous l’ai dit, je suis en train de découvrir mon groupe et je vais me réunir avec M. Jenayah pour voir avec lui l’opportunité de recruter quelques joueurs se rapprochant le plus du profil désiré.


L’essentiel aujourd’hui est de ramener votre équipe au niveau escompté pour qu’elle puisse relever les défis dont vous parliez…

Vous devinez que j’ai mes convictions et mes méthodes. Mais il est clair qu’on n’arrivera au résultat voulu que si les joueurs adhèrent à ces méthodes. Aux joueurs donc de commencer à réagir après leur perte du titre la saison écoulée.

La pression, elle est là, elle existe, mais il faut qu’elle soit saine. Et puis, il faut travailler sans relâche.

L’ESS et le public étoilé attendent beaucoup de vous…

Les ambitions de l’ESS sont les miennes. Je suis venu à Sousse pour y rester le plus longtemps possible et remporter des titres.


Karray BRADAÏ pour le journal La Presse.

 
Page précédente

Plan du site  -  Recherche  -  Recherche sur le forum  -  Besoin d'aide ?  -  Contacts
Copyright © 2003 - 2009   www.bazdarevic.net